J'avais rendez-vous à 13h au Milieu aujourd'hui. Je m'étais inscrite à l'atelier pour apprendre à faire son propre kéfir. Fatiguée d'en acheter chaque semaine à l'épicerie, fatiguée de jeter chaque semaine au recyclage cette bouteille de plastique, j'ai sauté sur l'occasion quand j'ai vu passer cet atelier.

En plus j'ai de la chance, il fait tellement beau aujourd'hui. J'aime ces premiers soleils de fins d'hiver, ceux qui font fondre la neige et qui redonnent le sourire aux gens que je croise dans la rue, dans les transports.

J'arrive en retard, les six participantes et Vivienne, l'animatrice sont déjà attablées. Un jeune père de famille qui est en train de dessiner me sourit tandis que je franchis la porte.

Je me joins au groupe, un peu intimidée quand j'entends parler anglais. Mais très vite, ce léger malaise se dissipe, je prends mes aises entourées de ces femmes de tout âge et de toute origine, où nous jonglons entre les deux langues.

Finalement, le fonctionnement du kefir est d'une simplicité enfantine. J'écoute Vivienne, pose des questions. J'aime quand elle me sourit en répondant.

Et, tandis que chaque participante continue de bavarder, je les regarde et à mon tour, je souris.

Ce n'est pas juste à un atelier de fabrication de kefir auquel j'ai assisté. Non. J'ai eu la chance de découvrir un endroit qui est bien plus qu'un simple lieu.

Le milieu, c'est un endroit rassembleur qui invite au partage. Cet endroit qui nous invite à nous rencontrer et à échanger, ensemble.

Un endroit qui créer du lien social, dont on manque tant dans nos grandes métropoles. Un endroit où l'on se sent bien et où, définitivement, on retournera.


Leo.jpg
 

Six ans qu'Eléonore a abandonné son Europe natale pour poser ses valises à Montréal. Si elle ne pensait qu'y rester de passage, elle est tombée en amour avec cette douceur de vivre, cette simplicité qui émane de la ville et de ses habitants. Encore plus maintenant qu'elle est devenue accroc au vélo ! Curieuse, Eléonore se pose beaucoup de questions. L'espace public, le lien social, l'individu sont des sujets qui la passionnent. Echanger, c'est ça ce qui la fait vibrer.

Comment