C'est une des premières choses que j'ai observé le jour où j'ai découvert la Coop; des cordes tressées, longues et colorées berçant des plantes en pot, suspendues au plafond.

Je prenais les commandes de cafés quand les femmes sont entrées pour participer à l'atelier de macramé où elles apprendraient les secrets pour en réaliser elles-mêmes.

L'animatrice était Sokphéa Mackay, qui est une membre de notre conseil d'administration responsable pour la programmation mensuelle. Mais, malgré ses années en tant que bénévole, c'est la première fois qu'elle gérait un atelier.

Auparavant, elle était plus impliquée dans le côté administratif et la gestion de l'espace et des bénévoles. Maintenant que elle est impliquée dans la programmation, elle a eu envie d'offrir des ateliers pour remplir les trous dans le calendrier et partager les choses que elle sais avec la communauté.

En effet, l'objectif des ateliers est précisément ça - partager avec la communauté des habiletés qu'on pense seront utiles pour les autres. Chaque personne est une professeure et une étudiante au même temps.


fullsizeoutput_513.jpeg

Le macramé est l'art de nouer les ficelles entre elles afin de créer des articles décoratifs avec des motifs. L'origine du mot vient du mot des tisserands arabes du 13ième siècle 'migramah', dont la signification est 'la bordure'. Ce sont eux qui ont commencé à nouer l'excès de fil sur les bords des tissus à franges décoratifs.

De nos jours, le macramé est utilisé pour les bijoux, en ajoutant des perles, des pendentifs et des coquillages entre les noeuds. Il est répandu dans le monde entier comme mode de décoration populaire. 

Sokphéa a appris l'art du macramé pendant son voyage au Pérou. Son petit copain du moment lui a montré les bases pour réaliser des bracelets, des colliers et des atébas. Elle a délaissé cette pratique en revenant au Québec, mais elle s'est rendu compte qu'elle pouvait appliquer cette technique pour fabriquer des suspensions. 

Inspirée par le retour du printemps et son amour pour les plantes, elle a pensé que ce serait une belle idée de combiner la créativité, le DIY, et les plantes pour offrir un atelier sur la création de suspensions en macramé.

 


fullsizeoutput_514.jpeg

Les portes de la Coop étaient grandes ouvertes en accueillant le printemps quand Sokphéa a démontré comment manipuler les ficelles et les tirer afin de former de beaux noeuds.

Chaque femme a attaché ses ficelles à une chaise, et a suivi les instructions générales tout en ajoutant leur perles et gemmes. À la fin de l'atelier, les femmes ont rapporté les suspension macramés chez elles, fières du résultat final qu'elles venaient de créer.

Deux participantes ont dit qu'elles étaient agréablement surprises de la simplicité de la création d'une suspension macramé, mais il y en avait d'autres qui étaient découragées car ça peut prendre beaucoup de temps à faire.

'L'atelier a duré plus longtemps que prévu, mais je suis satisfaite de cette première fois et je compte m'améliorer pour les prochaines fois!' a remarqué Sokphéa. 

Le prochain atelier de macramé sera le 29 juin, 1800 - 2000h. Vous pouvez voir plus de détails sur le page événement de FB. 

IMG_0265.jpg

Vivienne Tam est devenue un bénévole régulière à Le Milieu quand elle a déménagée à Montreal en septembre 2017 pour ses études de maitrise. Elle aime expérimenter dans la cuisine et a apporté son amour pour la cuisine au Coop en étant responsable pour le menu vegan. Pendant ses temps libres, elle écrit sur son blog (beautyinthemargins.com), pendant qu’elle planifie pour ses prochaines aventures. 

Comment