Un espace pour l’art, un espace pour être.

J’ai visité Le Milieu pour la première fois quand j’ai assisté à l’atelier de kimchi enseigné par Vivienne. Je suis tombée immédiatement amoureuse de l’espace. En plus, le kimchi que nous avions fait était délicieux.

À la fin de l’atelier, quelqu’un a mentionné qu’illes avaient besoin de bénévoles. Après avoir hésité une seconde, je les ai approchés et j’ai demandé: ‘Quand puis-je commencer?’ J’avais cherché pour un espace pour faire du bénévolat. Puisque j’aime la cuisine, l’art et le café, c’était un endroit parfait pour moi.

Depuis que j’ai commencé à fréquenter Le Milieu, j’ai rencontré énormément de gens intéressants. C’est incroyable à quel point tout le monde est accueillant. Même quand mon français n’est pas parfait, illes me parlent tout de même. Carole, une des habitués du café, ajoute même un peu d’espagnol quand elle me parle.

Je me suis rendu compte rapidement que c’est plus que le lieu où je prépare le café ou réchauffe un bol de soupe. C’est un lieu où les gens viennent pour créer des relations. C’est un espace de communauté.

Normalement, on peut me trouver derrière le comptoir faisant du café. Mais le 14 février, je vais partager mes compétences en origami en montrant aux participant.es comment faire des cœurs en origami. Je veux simplement m’asseoir, parler avec des gens et les encourager à faire un cœur pour une personne importante dans leurs vies, et un autre pour euxlles-mêmes.

Je pense qu’il arrive que nous ayons besoin d’un espace pour être silencieux.ce, se détendre et faire quelque chose de simple, mais jolie, pour nous-mêmes. L’art m’offre cette espace.

J’espère que vous pourrez vous joindre à nous le 14 février, ou un autre jour, pour boire un café, découvrir nos matériaux d’art et oser créer. Ou alors simplement venir vous asseoir avec nous.

Parfois, on n’a pas besoin de faire, on a seulement besoin d’être.


Momo_origami.jpg
 
Adepte de l’art thérapie amoureuse du café, Monica Escobedo, ou ‘Momo’, est originaire du Mexique, mais vit à Montréal depuis 1998. Pendant son traitement pour le cancer en 2016, elle a découvert plusieurs formes d’art, dont l’origami, qui ont devenues une partie importante de sa guérison. Elle aime aussi d’autres techniques d’art expressif comme le dessin, le pastel, la sérigraphie et le collage. Maintenant, c’est l’art de faire une bonne tasse du café qui l’intéresse. Son café favori est un expresso simple, sans sucre, évidemment.

Comment